Lomiko possède 100% de la propriété La Loutre qui se situe dans la région administrative des Laurentides dans la province du Québec au Canada. Le site se trouve à approximativement 30 km à l’ouest-sud-ouest de la ville de Mont-Tremblant (environ 45 km de route). La collectivité la plus proche est Duhamel, à 5 km vers l’ouest.

Le 2 octobre 2021, Lomiko a tenu une consultation avec les communautés situées à proximité du projet La Loutre. Cliquez ici pour plus de détails.

L’EEP positive a indiqué que le projet a une durée de vie de 15 ans et avec une production annuelle de 100 000 tonnes de concentré de graphite à 95 % de carbone, soit un total d’environ 1,5 Mt de concentré de graphite. Ce rapport a été préparé en tant que rapport technique conforme à la Norme canadienne 43-101 pour Lomiko Metals Inc. par Ausenco Engineering Canada Inc, Hemmera Envirochem Inc, Moose Mountain Technical Services et Metpro Management Inc, collectivement les auteurs du rapport.

La Loutre

Cliquez pour agrandir

Faits saillants de l’EEP (tous les chiffres sont indiqués en dollars canadiens, sauf indication contraire) :

  • Prix moyen pondéré du graphite à long terme 916 $US/t Cg conc. (concentré de carbone graphitique).
  • Taux d’échange : 1,00 $CAN = 0,75 $US
  • VAN avant impôt (8 %) de 313,6 M$ CA
  • VAN après impôt (8 %) de 185,6 M$ CA
  • TRI avant impôt de 28,3
  • TRI après impôt de 21,5
  • Période de récupération avant impôt de 3,3 ans
  • Période de récupération après impôt de 4,2 ans
  • Capital initial ( » CAPEX « ) de 236,1 M $CAN comprenant la pré-production minière, le traitement, l’infrastructure (routes, construction de lignes électriques, installation de résidus de co-disposition, bâtiments auxiliaires et gestion de l’eau).
  • Durée de vie de la mine de 14,7 ans.
  • Ratio moyen de décapage (déchets : minéralisation) de 4,04:1 pendant la vie de la mine.
  • Charge d’alimentation du broyeur en Moyenne de 21 874 kilotonnes (kt=1 000 tonnes métriques) pendant la durée de vie de la mine, soit 1 436 kt de concentré de graphite titrant 95,0 % de Cg.
  • Production annuelle moyenne de concentré de graphite de 108 kt pour les huit premières années ; production annuelle moyenne pour la durée de vie de la mine de 97,4 kt.
  • Teneur moyenne en graphite de 7,44 % Cg pour les huit premières années ; teneur moyenne en graphite de 6,67 % Cg pour la durée de vie de la mine.
  • Récupération moyenne pour la durée de vie de la mine de 93,5 % de Cg.
  • Les ressources mesurées et indiquées à la teneur de coupure de 1,5 % de Cg dans le cas de base sont de 23 165 kt à une teneur de 4,51 % de Cg pour 1,04 Mt de graphite.
  • Les ressources inférées à la teneur de coupure de 1,5% Cg de 46 821 kt à une teneur de 4,01% Cg pour 1,9Mt de graphite.
  • Coût comptant de 386 $US par tonne de concentré de graphite.
  • Coûts de maintien tout-compris (CMTC) de 406 $US par tonne de concentré de graphite.

Ressources minérales

Les ressources minérales sont estimées à partir d’une base de données de trous de forage contenant 117 trous de forage, soit 15 160 mètres de forage et 8 850 intervalles d’analyse.

L’estimation totale des ressources minérales (ERM) est résumée dans le tableau ci-dessous, avec le seuil de coupure de base de 1,5% de graphite mis en évidence. Une fosse de ressources Lerchs-Grossman a été construite en utilisant le cas de fosse 150% basé sur les prix, les coûts hors site, la récupération métallurgique et les prix du graphite utilisés pour l’analyse économique, confinant ainsi la ressource à une forme de fosse avec des « perspectives raisonnables d’extraction économique éventuelle ». La teneur de coupure est basée sur un coût de traitement de 11,85 $CAN/tonne, des frais généraux et administratifs de 2,37 $CAN/tonne et un taux de 1,00 $CAN = 0,75 $US, tel que résumé dans les notes ci-dessous. Une teneur de coupure de 1,5 % de Cg a été utilisée pour le cas de base de l’estimation des ressources, ce qui couvre largement les coûts de traitement et les frais généraux et administratifs.

La Loutre tableau 1

Notes:

  1. Les ressources sont mentionnées dans le respect des normes de définition de l’ICM de 2014 et ont été estimées à l’aide des lignes directrices des meilleures pratiques de l’ICM de 2019.
  2. Les ressources minérales sont déclarées y compris les réserves minérales.
  3. Les ressources minérales n’étant pas des réserves minérales n’ont pas démontré leur viabilité économique.
  4. La ressource minérale a été confinée par une fosse reflétant des « perspectives raisonnables d’extraction rentable économiquement » en prenant en compte les hypothèses suivantes : taux de change C$ 1,00 = 0,75 $US, prix moyen pondéré du graphite de 916 $ US/t, exigible à 100 %, coûts des installations annexes, en incluant le transport et les assurances, de 37,42 $ CA/t, une redevance RNF de 1,5 %, et des récupérations métallurgiques de 95 %.
  5. Les pentes des gradins de la fosse sont de 45° sous le mort-terrain et de 20° dans le mort-terrain.
  6. La gravité spécifique du gisement est de 2,86 dans les zones non minéralisées et à faible teneur et de 2,78 dans les zones à haute teneur (dans les solides au-dessus d’une teneur en graphite de 4 %).

Exploitation minière

Le plan minier prévoit 21,9 Mt d’alimentation de l’usine et 88,4 Mt de roche stérile sur la durée de vie de 14,7 ans du projet. La planification de la mine est basée sur des méthodes conventionnelles d’exploitation à ciel ouvert adaptées à l’emplacement du projet et aux exigences locales du site. L’exploitation à ciel ouvert, exploitée et gérée par le propriétaire, devrait commencer avant le démarrage de l’usine, et durer 14,7 ans jusqu’à l’épuisement de la mine, l’alimentation du stock à faible teneur venant compléter celle de l’usine au cours des deux dernières années.

Le sous-ensemble des ressources minérales contenues dans les fosses à ciel ouvert conçues, résumées dans le tableau ci-dessous avec un seuil de coupure de 2,5 % de Cg, constitue la base du plan minier et du calendrier de production. Le gisement de La Loutre comprend la zone B (Batterie) et la zone VE (Véhicules électriques). La zone B est prévue en deux fosses, et la zone VE est divisée en deux fosses, VE Nord (VE-N) et VE Sud (VE-S), la fosse VE-N étant divisée en deux phases. La conception des fosses est basée sur une configuration globale de 45 degrés sur des hauteurs de banquette de 6 mètres, avec des bermes de 7,8 mètres de large placées toutes les deux banquettes avec des angles de face de 70 degrés.

Graphique 3
*Le mort-terrain se présente sous la forme d’une couche de 2 à 3 m de roches brisées et altérées recouvrant des matériaux plus compétents.

Vues en plan des fosses :

Pit figure 1

Pit figure 2

Broyage et traitement

L’usine de traitement de La Loutre utilise une technologie de flottation standard pour produire un concentré de graphite. L’usine comprend le concassage, le broyage, la classification, la flottation, l’épaississement et la filtration des résidus, la filtration du concentré de graphite, le séchage, le criblage et la séparation en fonction de la taille du produit. Le concentré de graphite est chargé dans des sacs d’une tonne pour être expédié et vendu.

L’usine devrait traiter 1,5 Mt d’alimentation par an, à un rendement quotidien de 4 100 t/jour. La disponibilité nominale de l’usine est de 8 147 heures par an, soit 93 %, avec un débit d’exploitation de 184 t/h.

L’usine a été conçue pour réaliser une récupération moyenne de 93,5 % du graphite à une teneur en concentré de 95 % Cg pendant la durée de vie du projet, sur la base des essais métallurgiques réalisés par SGS Lakefield en 2021. La répartition du produit graphite est estimée à 32% de +80 mesh (177 μm) et 68% de -80 mesh (177 μm).

La capacité de stockage des résidus de broyage a été identifiée pour répondre en toute sécurité à la durée de vie de la production minière telle que décrite dans cette EEP. Les résidus de broyage produits seront mélangés ou co-déposés avec 50 % des stériles de la mine dans la partie centrale et sud et le reste des stériles sera stocké principalement dans la partie nord jusqu’après la neuvième année d’exploitation dans une installation de co-dépositions construite au nord-ouest de l’usine de traitement.

Les bermes de confinement du périmètre de l’installation de stockage en commun seront construites avec des stériles provenant du développement de la mine à ciel ouvert et utiliseront une méthode de construction en aval pour assurer un stockage sûr des résidus à long terme. Les eaux de ruissellement et les infiltrations de l’installation de stockage à double usage seront recueillies dans un bassin de gestion des eaux adjacent. Les résidus produits après l’année 9 seront placés dans la fosse EVN épuisée.