Une grande parcelle sécurisée de terrain dégagé dans des paragneiss favorables et des structures plissées régionales (bleu)

Emplacement : 50 km ENE de Mont-Laurier. Excellent accès. Le lot foncier est sécurisé autour de quatre indices majeurs :

  • Ruisseau Lanthier (Zone A)
  • Lac Michaudville (Zone B)
  • Ruisseau Jaune (Zone C)
  • Lacs Verts

Lomiko - Ruisseau Project

Ruisseau Lanthier (Zone A)

Historique de travail : En 1989, Ressources Graphicor – Jalonnement, levé géophysique. En 1989-1990, Ressources Graphicor – Forage. En 2013, Caribou King – Prospection, forage. En 2013, Vision Exploration – Levé géophysique.

Titulaire : Unimera Holding Public (2018)

Lithologie : La minéralisation de graphite est associée principalement au marbre. La minéralisation se retrouve également dans le paragneiss et le quartzite (Suite supracrustale de L’Ascension)(GM 69035).

Morphologie : Cette zone minéralisée en graphite correspond à une bande de marbre de près de 2 m de large, orientée NW70/60. La minéralisation de graphite se produit sous forme de paillettes uniformément répartis dans le marbre. La minéralisation en graphite se retrouve également en nodules de 2 à 10 mm dans le marbre (GM 69035).

Genèse : Métamorphisme successif de strates sédimentaires contenant de la matière organique.

Minéralisation : Teneur : 10,14 % Cg (carbone graphitique) sur 6,0 m (trou T89-13) ; 12,46 % Cg sur 3,0 m (sondage 90-20) ; 15,88 % Cg sur 2,14 m (trou T89-04) ; 19,49 % Cg et 19,19 Cg (échantillons de surface T-004 et T-005-A) (GM-51068). Cette zone minéralisée en graphite correspond à une bande de roches métasédimentaires carbonatées (marbre) contenant localement jusqu’à 20 % de graphite cristallin disséminé. La minéralisation de graphite se présente sous forme de flocons de 0,5 à 2 mm. Le graphite se trouve dans les plans de foliation de la roche. Il existe des sulfures, dont la pyrite et la pyrrhotite, associés au graphite (GM 69035).

Lac Michaudville (Zone B)

Historique des travaux : En 1991, Graphicor Resources – Cartographie géologique.

Titulaire : Unimera Holding Public (2018)

Lithologie : Le graphite se trouve dans les bandes gneissiques schisteuses.

Morphologie : Cette zone minéralisée de graphite se trouve à l’intérieur de bandes de gneiss dont les épaisseurs sont métriques. La force des horizons graphitiques est étroitement contrôlée par la structure, c’est-à-dire un système de plis isoclinaux P1 à N 232/24 degrés repris par P2 à N 270/30 degrés.

Typologie : Genèse : Métamorphisme successif de strates sédimentaires contenant de la matière organique.

Minéralisation : Teneur : 15,53 % Cg, 12,60 % Cg, 11,40 % Cg et 8,70 % Cg (échantillon de surface T-017, T-018, T-015 et T-021; GM -51068). Le graphite se trouve généralement en paillettes de 0,5 mm à 5 mm de diamètre. Paillette d’un centimètre de diamètre

Ruisseau Jaune (Zone C)

Découverte : Zone minéralisée découverte en 1989.

Antécédents de travail : En 1989, —— Levé géologique.

Titulaire : Unimera Holding Public (2018)

Lithologie : La roche encaissante est un paragneiss schisteux.

Morphologie : Cette bande graphitique a été observée sur une centaine de mètres de longueur. Ces bandes font partie d’un système isoclinal P1 orienté 77° NW. Les inflexions mesurées varient de sous-horizontaux à 63 degrés.

Typologie : Genèse : métamorphisme successif des strates sédimentaires contenant de la matière organique au cours des orogenèses grenvilliennes.

Minéralisation : Teneur : 12,17 % Cg (carbone graphitique) (exemple T-023) et 11,86 Cg (T-024) : échantillons de surface. Les échantillons de forage ont titré 9,86 % Cg sur 46,75 m (forage 90-44) ; 10,48 % Cg sur 5,20 m (forage 90-43) ; 12,17 % de Cg et 11,86 % de Cg ; GM-51068. Le graphite est disséminé et se trouve généralement en paillettes de 0,5 mm à 5 mm de diamètre. Des éclats d’un centimètre de diamètre ont été relevés. Visuellement, le pourcentage de graphite varie de 12 à 20 %.

Lacs Verts

Zone minéralisée située à 500 m au sud des Petits Lacs Verts (Rang VII; Lots 53-54).

Année de découverte : 1989

Découverte : Zone minéralisée avec affleurement découverte en 1989 par cartographie géologique. Antécédents professionnels : En 1990, Res. Graphicor – Levé géologique, échantillonnage, forage et analyse.

Titulaire : Unimera Holding Public (2018)
Comment – lithologie : Lithologies : A – Marbre ; B – Pargneiss à biotite-sillimanite. Minéraux : Graphite, biotite, sillimanite, calcite, quartz.

Morphologie : La forme de la zone minéralisée est tabulaire et conforme à l’orientation des différentes unités stratigraphiques, orientée Est à ESE avec de légers pendages vers le SSO.

Typologie : Genèse : Métamorphisme successif des strates sédimentaires contenant de la matière organique au cours des orogenèses grenvilliennes.

Minéralisation : Teneurs : Quatre échantillons ponctuels provenant de deux découvertes minéralisées ont respectivement dosé 20,73 % de carbone graphitique Cg (exemple no.42409), 21,25 % Cg (exemple no.42411), 23,0 % Cg (échantillon no.42424) et 15,09 % Cg ( échantillon n° 42425). Un sondage (V90-06), foré à 700 m à l’WNW, a recoupé 9,25 % Cg sur 3,35 m dans de la roche graphitique, parfois carbonatée (marbre). Des teneurs élevées en graphite (15-20%) sont contenues dans une unité de marbre cristallin. Des teneurs inférieures à 10 % Cg ont également été obtenues dans d’autres unités métasédimentaires. Les gneiss schisteux à biotite et sillimanite ont révélé des teneurs de l’ordre de 4 à 5 % Cg. Le graphite est disséminé et se présente sous forme de paillettes dont la taille varie entre 0,5 et 1,5 mm.